Le suivi médical de l’enfant

Afin de renforcer le suivi de la santé chez les jeunes, chaque enfant bénéficie gratuitement de 20 examens de suivi médical, de la naissance à 16 ans.

Le carnet de santé de l’enfant

A la naissance de votre enfant, un carnet de santé vous a été remis pour lui : il contient des conseils utiles pour mieux comprendre son développement. Pour garder une trace de son suivi médical et de ses vaccinations, pensez à le présenter à chaque consultation et à le conserver précieusement.

L’ensemble des examens de suivi médical peut être réalisé en cabinet libéral et jusqu’à 6 ans en centre de protection maternelle et infantile (PMI).

La surveillance médicale du nourrisson

Le nouveau-né est examiné par un pédiatre de la maternité avant sa sortie. Dès le retour à la maison, la maman et le nouveau-né sont suivis à domicile par une sage-femme ou la PMI. Un deuxième examen du nouveau-né est à prévoir avec le médecin ou le pédiatre, en ville ou en PMI, dès sa deuxième semaine de vie.

Le nourrisson sera revu avant la fin du 1er mois, au 1er mois et au 2ème mois. Le médecin réalisera l’examen complet du bébé (croissance, examen des sens (vue, audition…)) et programmera les premières vaccinations obligatoires.

En dehors de ces consultations, consultez votre médecin rapidement si votre bébé :

  • A des selles décolorées ou garde un teint jaune après 2 semaines de vie,
  • A la diarrhée (selles brutalement plus liquides et plus fréquentes) car il peut se déshydrater rapidement, surtout s’il vomit,
  • A de la fièvre,
  • Est gêné pour respirer,
  • A un comportement inhabituel.

Parlez-en également à votre médecin si votre enfant :

  • Vomit ou régurgite soit juste après, soit à distance des repas,
  • Pleure pendant ou juste après avoir bu,
  • Pleure beaucoup,
  • A des problèmes oculaires : il a les yeux rouges, larmoyants, il louche en permanence, cligne souvent des yeux, plisse les paupières, il a un regard inexpressif, vous constatez la présence de blanc dans la pupille,
  • Ne réagit pas aux bruits inattendus.

Le suivi médical du nourrisson entre 3 mois et 18 mois

7 examens de suivi sont prévus et pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie :

A 3 mois, 4 mois, 5 mois, 8 mois, 11 et 12 mois et entre 16 et 18 mois.

Ces examens complets permettent de vérifier la croissance et le bien-être de votre bébé. Ces consultations sont des moments privilégiés avec votre médecin pour discuter de vos inquiétudes, demander des conseils (diversification alimentaire, pleurs de bébé, rythme de vie…)

Ces consultations sont indispensables pour faire le point sur le développement psychomoteur et les nouvelles acquisitions de votre enfant.

Le suivi régulier continue !

Même si tout va bien, une consultation par an de votre enfant avec son médecin est importante. L’examen médical approfondi permet de :

  • Vérifier la croissance de l’enfant,
  • Vérifier l’état des dents,
  • Rechercher d’éventuels troubles de la vue, du langage, de l’attention…

Ces nouveaux rendez-vous médicaux permettent d’aborder tous les aspects de la santé des enfants et des adolescents et de les inciter à prendre soin de leur santé. Ils sont l’occasion de répondre à leurs questions et à celles de leurs parents. C’est aussi la possibilité d’être orienté vers des structures adaptées quand cela est nécessaire (surpoids, difficultés psychomotrices…)

Afin d’enrichir l’échange entre les parents, le jeune et le médecin, les parents sont encouragés à préparer la consultation avec leur enfant. Pour cela, ils peuvent s’aider des pages du carnet de santé correspondant à chaque âge : 8-9 ans11-13 ans et 15-16 ans.

Les 20 consultations de suivi de l’enfant sont prises en charge par l’Assurance Maladie à 100%, en tiers payant.

Le bébé et les écrans (télévision, tablette, ordinateur, smartphone…)

Interagir avec votre enfant est la meilleure façon de favoriser son développement.

Avant 3 ans : évitez de mettre votre enfant dans une pièce ou la télévision est allumée même s’il ne la regarde pas.

Quel que soit son âge, évitez de mettre un téléviseur dans la chambre où il dort, ne lui donnez pas de tablette ou de smartphone pour le calmer ni pendant ses repas, ni avant son sommeil ; ne lui faite pas utiliser de casque audio ou d’écouteurs pour le calmer ou l’endormir.

7 octobre 2021