L’allaitement maternel

Inimitable, le meilleur lait pour le nouveau-né est celui de sa mère.

Les bienfaits de l’allaitement pour bébé

Le lait maternel évolue au cours de la tétée et au cours des jours, pour s’adapter parfaitement aux besoins de bébé. Il est facile à digérer, il fournit la quantité de sels minéraux, d’acides gras, de protéines, nécessaires au développement physique et intellectuel du nourrisson. Il protège le bébé des maladies, en renforçant son système immunitaire. Ainsi, les bébés nourris au sein sont mieux protégés contre les rhumes, les otites, les diarrhées… Mais aussi contre l’obésité.

Toujours à bonne température, toujours prêt, le lait maternel est économique, écologique et pratique !

Pensez à faire la préparation à la naissance et à la parentalité avec une sage-femme : une séance dédiée à l’alimentation du nouveau-né est toujours proposée !

Crédits photos : Séverine Langlois, au sein de La Réunion

L’allaitement : un plus pour la maman

Il est important de ne pas se décourager même si les débuts de l’allaitement sont parfois difficiles. Rapidement, les inconvénients des débuts disparaîtront pour laisser la place à un moment d’échange privilégié avec votre enfant. De plus, l’allaitement maternel présente plusieurs avantages :

  • Il favorise la réduction du volume de l’utérus après l’accouchement.
  • Il aurait un effet protecteur contre certains cancers comme celui du sein ou des ovaires, notamment à un âge plus avancé.
  • Il ne nécessite pas de préparation spécifique et représente un certain gain de temps.

Même si vous reprenez le travail rapidement, vous pouvez continuer de donner les tétées du matin et du soir. Vous pouvez tirer votre lait sur votre lieu de travail, si vous disposez d’un tire-lait, d’un réfrigérateur pour conserver le lait, et du matériel pour le transporter dans de bonnes conditions. L’allaitement est un moment privilégié de partage entre la mère et son enfant. Il peut néanmoins se ponctuer de petites difficultés, principalement au tout début : pour y remédier, adressez-vous à un professionnel de santé ou parlez-en à votre entourage. Il existe également des associations de promotion de l’allaitement qui peuvent vous aider. (voir ci-dessous)

Vous rencontrez des difficultés pour allaiter ? Consultez notre brochure

Quand et comment arrêter l’allaitement ?

Le sevrage doit se faire en douceur. Au cours de cette étape, l’enfant passe progressivement du lait maternel au lait infantile. Supprimez les tétées une par une, en commençant par celles du milieu de journée qui sont souvent les moins abondantes. Supprimez ensuite celles du soir, puis celles du matin. L’idéal est de laisser une semaine entre chaque suppression de tétée. Si ce n’est pas possible, essayez de laisser au moins deux ou trois jours.

6 octobre 2021