Après la naissance

De retour à la maison…

Beaucoup d’informations vous seront données lors de votre sortie de la maternité. Néanmoins, l’esprit est souvent ailleurs et c’est bien normal, nous vous rappelons l’essentiel :

Les soins

La cicatrice de césarienne

Vous n’avez pas besoin de pansement ni de soin particulier (sauf avis médical contraire). Bien sécher avec un linge propre votre cicatrice après la douche quotidienne. Si l’obstétricien à utilisé des agrafes, celles-ci auront été ôtées avant votre sortie de la maternité. S’il a utilisé du fil résorbable, ceux-ci « tomberont » au bout d’une bonne semaine. S’il s’agit de fil non résorbable, vous devriez avoir un rendez-vous sous les 10 jours pour les ôter. Ce n’est pas douloureux.

Il y a lieu de consulter si :

  • La plaie est suintante (pus ou sang),
  • La plaie est rouge, gonflée ou chaude,
  • La plaie devient douloureuse,
  • Vous avez de la fièvre.

L’épisiotomie ou la déchirure

La cicatrisation au niveau du vagin est très rapide et ne pose que très rarement de soucis. Au niveau de la peau, c’est un petit peu plus long. En général, le périnée est cicatrisé après environ 15 jours. Continuez de garder votre cicatrice propre et sèche, utilisez un savon doux (ph neutre) pour la toilette intime et n’ayez pas peur de la toucher. Les fils tomberont en une semaine.

Il y a lieu de consulter :

  • Si vous avez de la fièvre,
  • En cas de douleurs persistantes (il se peut qu’un nœud soit trop serré),
  • S’il y a une douleur d’apparition subite.

Les saignements

Ils sont variables d’une femme à l’autre et peuvent s’arrêter rapidement ou bien durer tout le premier mois après l’accouchement. Il s’agit du temps nécessaire à l’utérus pour retrouver sa taille initiale. Parfois, les saignements s’arrêtent très tôt et reprennent de plus belle et d’un coup au bout de 2 à 3 semaines.

Pas d’inquiétudes, tout est normal…Toutefois, il y a lieu de consulter son médecin ou sa sage-femme si :

  • Les saignements sont très abondants ; plus que des règles ou présence de caillots.
  • Les saignements ou les pertes sont mal odorantes ; toute odeur suspecte doit vous mener à consulter.
  • Les saignements sont  accompagnés de douleurs pelviennes (au niveau du bas ventre.)
  • Vous avez de la fièvre

Votre suivi continue

La consultation post-natale

6 à 8 semaines après l’accouchement, une visite post-natale est obligatoire pour la maman.

Dès votre sortie de la maternité, prenez rendez-vous, avec votre sage-femme ou avec le médecin qui a suivi votre grossesse.

Cette consultation est remboursée entièrement par la sécurité sociale et a pour buts :

  • D’affirmer le retour à la normale de votre état sur le plan médical et psychologique,
  • D’évaluer l’établissement du lien entre vous et votre bébé,
  • De réaliser un bilan gynécologique,
  • D’adapter la contraception à vos besoins et la prescrire,
  • D’évaluer la nécessité d’une rééducation périnéale et la prescrire.

La rééducation périnéale

La rééducation périnéale du post-partum est à débuter auprès de la sage-femme de votre choix 6 à 8 semaines après la naissance de votre enfant. Les séances sont remboursées à 100% par la sécurité sociale.

Le retour de couches

Il marque la fin des suites de couches. C’est la réapparition des règles, qui a lieu 6 à 8 semaines après la naissance. En cas d’allaitement maternel, il survient plus tardivement et de manière aléatoire.

Attention : une absence de règles ne signifie pas absence d’ovulation… Tout comme l’allaitement maternel ne signifie pas contraception… Alors gare au bébé surprise !!! Pensez à un moyen de contraception adapté.

La contraception

Un suivi gynécologique régulier et une contraception adaptée sont importants
Vous pouvez consulter :

  • La sage-femme
  • Le gynécologue-obstétricien
  • Le médecin traitant

Une contraception est nécessaire dès 3 semaines après l’accouchement car vous pouvez être à nouveau enceinte (reprise de l’ovulation). Votre méthode de contraception doit prendre en compte l’allaitement éventuel, la période du post-partum (les 6 semaines qui suivent l’accouchement) et vos éventuels soucis de santé (hypertension, diabète, phlébite…)

Parlez-en à votre médecin ou votre sage-femme pour choisir la contraception la plus adaptée à vos besoins.

6 octobre 2021